Isolation par l’extérieur

Il se fait rare en France, l’isolation thermique par l’extérieur est pourtant une technique redoutable quand on souhaite améliorer les performances thermiques et économique d'une habitation. 

Pourtant l'approche est bien souvent employée dans les pays voisins, principalement du nord, ou le climat est souvent rigoureux. Les performances attendues sont bien présente mais la mise en œuvre de l’isolation thermique par l’extérieur se révèle fréquemment compliquée, tant d’un point de vue technique, qu’administratif ou réglementaire. 

Les murs d’une habitation ( tous types de logements confondu) , sont généralement le deuxième point noir sur le plan des déperditions énergétiques. Ces fuites peuvent représenter un peu moins de la moitié pour les maisons particulièrement mal isolées. Le plus souvent, ces déperditions représentent en moyenne le quart. La possibilité d'économies est donc assez flagrante est importante en rependant une isolation thermique ou en améliorant celle existante. Davantage coûteuse que l’isolation classique de l’intérieur, l’ITE (Isolation Thermique par l’Extérieure) reste cependant la méthode d’isolation la plus efficace concernant les murs.


Principe et fonctionnement de l’isolation thermique extérieure

Contrairement à l’isolation intérieure, l’isolant ainsi que les différentes couches et le parement, sont placées à l’extérieur. Ce qui va permettre de créer une enveloppe thermique globale autour de la maison (ou de l’immeuble) pour atteindre un haut niveau de performance. Nous pouvons très facilement faire un parallèle avec les vêtements en hiver : on ajoute des couches pour se protéger du froid et le garder plus longtemps : pull, gants, bonnet…

Cette enveloppe thermique installée du coté extérieur des murs permet donc de se protéger, et surtout de profiter de l’inertie thermique des murs. Isolés des températures extérieures, ils garderont et diffuseront la température intérieure plus longtemps. Cette technique est parfaitement adaptée à la rénovation comme au neuf, même si certains constructeurs de maison neuves préfèrent utiliser des rupteurs de ponts thermiques dans l’optique de réduire les coûts.



Une question, un besoin ?

Nous sommes à votre écoute !